[Mathieu Névéol]

Présentation

 

Passionné par la musique, la lutherie et les métiers d'art, Mathieu Névéol développe une approche artistique atypique.
Il défend l'ouverture pour les " Arts " telle qu'elle existait au XVIIIe siècle, lorsque la possibilité d'exercer plusieurs activités était chose courante.
D'ailleurs, un texte de loi publié à Versailles en 1776 est très explicite :

" Article1. Il sera libre à toutes personnes de quelque qualité et condition qu'elles soient, (…) d'employer et d'exercer dans tout notre royaume et notamment dans notre bonne ville de Paris, telle espèce de commerce et telle profession d'arts et métiers que bon leur semblera, même d'en réunir plusieurs (…) "

À contre-courant d'une " ultra-spécialisation " du musicien, M. Névéol s'inscrit dans une démarche originale où les valeurs créatives de liberté d'expression propres aux musiciens tziganes épousent les valeurs traditionnelles de rigueur et de sérieux des musiciens classiques. Mais la musique classique est-elle si sérieuse ?

Sans jamais perdre de vue les musiques traditionnelles et, en particulier, les musiques d'Europe centrale et méridionale, Mathieu Névéol suit la formation musicale académique des conservatoires (1er prix du conservatoire de Bordeaux (CNR) et du conservatoire nationale supérieur de musique et de danse de Lyon (CNSMD) dans la classe de Roland Daugareil).
Pendant ses études, il s'intéresse de plus près aux musiques du monde et s'interroge sur l'apprentissage de la musique dans les traditions orales.

Au cours de ses voyages, il découvre différentes musiques, notamment la musique irlandaise, le tango ou encore la musique tzigane, et sa véritable passion, qui devient rapidement une source d'inspiration, est la musique folklorique des Balkans. La richesse du folklore roumain, les mélodies lui parlent plus que tout.
C'est d'ailleurs à l'âge de 5 ans qu'il est subjugué par l'écoute d'un taraf de Roumanie (ensemble de musique traditionnelle), et il se lance deux ans plus tard dans l'étude du violon.
À 7 ans, alors qu'il aborde l'étude de la musique classique, un besoin d'expression libre, hors des cadres traditionnels, se fait sentir. Cela se traduit par une approche très personnelle de l'improvisation et, par la suite, de la composition par l'improvisation instrumentale. Avec le violon, il joue et improvise.

En parallèle de cet apprentissage musical, M. Névéol s'intéresse au travail du bois. Il fait ses premières expériences de lutherie à l'âge de 9 ans en autodidacte avec son grand-père et souhaite en apprendre plus sur le sujet. Malheureusement, le programme des conservatoires en France n'encourage pas cette démarche. Il se tourne alors vers des études en Amérique.

En 2000, il fait la connaissance de Mauricio Fuks, professeur de violon à la renommée internationale. La générosité et le soutien de celui-ci permettent à M. Névéol de partir étudier avec le grand pédagogue à l'Indiana University de Bloomington aux États-Unis.
Il intègre également la classe de lutherie de Tom Sparks, assisté de Dereck Coons.
Il fait alors de nombreuses rencontres et complète sa formation.
De retour en France, son besoin de jouer et l'envie d'avancer dans la création musicale et la facture instrumentale le guident. Depuis 2006, il compose, enregistre des disques et se produit dans de nombreux festivals en France et en Europe.

Mathieu Névéol est professeur de violon au conservatoire de Nevers depuis 2013.

NOMAD lib'

En 2002, Mathieu Névéol fonde NOMAD lib', projet musical qui rassemble des musiciens de divers horizons autour de ses propres compositions et arrangements originaux.
Constitué en trio violon (Mathieu Névéol), accordéon (Aude Giuliano) et contrebasse (Mathias Lopez), le groupe travaille et collabore avec de nombreux artistes invités. Mathieu Névéol compose et arrange également des pièces pour quatuor et quintette avec guitare, clarinette, basson, violoncelle, piano...
Plusieurs projets discographiques ont été réalisés avec NOMAD lib' depuis 2006.

Les Concerts du Patrimoine

Nés d'une idée originale en 2012 et mis en œuvre par Mathieu Névéol, les Concerts du Patrimoine ont pour but d'aider les villes et villages de France à sauvegarder, faire connaître et restaurer leur patrimoine (œuvres architecturales, peintures murales, œuvres d'art…).
Organisés dans des lieux culturels souvent chargés d'histoire, ces concerts proposent au public de découvrir un large répertoire d'œuvres classiques, contemporaines et traditionnelles interprété par des musiciens passionnés.
Une partie de la recette des concerts est reversée aux communes et associations afin qu'elles puissent améliorer et mettre en valeur le patrimoine local.
www.lesconcertsdupatrimoine.com